brecht le serpent qui siffle